Quelle maison de repos choisir ?

Un choix cornélien

personne agee

Lorsque vivre seul devient difficile voire dangereux, l’admission au sein d’une maison de repos est alors une solution à envisager. Toutefois, cette décision est parfois compliquée à prendre, pour la personne âgée et/ou pour sa famille.

Le choix de l’établissement est donc primordial pour garantir à votre proche un meilleur confort de vie. Cependant, entre les différents types de résidences et de services d’aide disponibles, il est parfois ardu de s’y retrouver et de faire le bon choix. Retrouvez dans cet article les éléments essentiels à prendre en compte pour vous aider à choisir une maison de repos.
 

Les critères à prendre en compte

En fonction de l’état de santé du senior, une admission en maison de repos peut s’avérer nécessaire. Toutefois, ce type d’établissement ne se choisit pas à la légère. Il est important de prendre en compte plusieurs éléments pour garantir le confort, le bien-être et la sécurité du résident.

La première étape consiste à visiter plusieurs établissements en faisant attention aux moindres détails. Il sera ensuite primordial d’en discuter avec le futur résident et de tenir compte de son avis également.

Le cadre et la situation

Une maison de repos, ce n’est pas uniquement un logement, il s’agit d’un véritable lieu de vie. Il est donc primordial que le résident s’y sente bien. Privilégiez dès lors un environnement qui lui sera familier. Un établissement à proximité de son quartier d’origine ou de ses connaissances permettra à votre proche de garder ses habitudes, mais aussi de s’acclimater beaucoup plus rapidement.

Veillez également à choisir une institution à proximité de la famille ou des amis. En effet, le résident aura besoin de repères et qui sont les plus à même de le rassurer que ses proches ? Vous pourrez ainsi lui rendre visite régulièrement et continuer à partager des moments précieux avec lui. Renseignez-vous sur les modalités pratiques de ces visites : jours possibles, horaires, nombre de personnes autorisées, etc.

Outre la localisation, le cadre de vie a aussi son importance. Une résidence entourée d’espaces verts est beaucoup plus agréable qu’un bâtiment à proximité d’une voie rapide. En fonction de l’autonomie du résident, la proximité avec des commerces peut aussi peser dans la balance.

L’équipe médicale

Les soins médicaux nécessaires dépendent essentiellement du degré d’autonomie du patient, de son état physique et de sa santé mentale. Il est donc nécessaire que le personnel soignant soit qualifié, mais aussi suffisamment nombreux pour pouvoir encadrer et aider correctement les pensionnaires dans leur quotidien.

Des pathologies comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson demandent également des soins plus spécifiques et une surveillance accrue. Certains établissements disposent dès lors d’unités spécialisées destinées à accueillir au mieux ces résidents.

Le budget

Le budget fait partie intégrante de votre choix d’établissement. Il dépend de nombreux critères et notamment des soins médicaux et paramédicaux proposés. Les prestations de santé réalisées par les médecins, les infirmiers ou les aides-soignants sont généralement comprises dans le prix. Toutefois, les prestations externes comme les séances de kinésithérapie, d’ergothérapie ou encore de phycologie sont généralement facturées en supplément.

Vous l’aurez compris, le budget peut vite grimper. Il est donc nécessaire de définir les besoins du futur pensionnaire. En moyenne, comptez entre 1500 et 5000€ par mois en fonction du type de résidence et des services proposés. Notez également qu’il existe des aides sociales pour financer le séjour des personnes âgées en maison de repos. N’hésitez donc pas à solliciter la mutuelle ou le CPAS.

Les infrastructures

Outre le lieu de résidence et le personnel soignant, le confort du pensionnaire dépend également des infrastructures de l’établissement.

1) Les repas

Rien de tel qu’un bon repas pour garder le moral, n’est-ce pas ? En effet, l’alimentation contribue grandement au bien-être et peut apporter un peu de joie au quotidien. Il est donc nécessaire pour un résident que les repas proposés soient de qualité et en quantité suffisante.

Allergies, intolérances alimentaires ou régimes particuliers ? L’établissement que vous choisirez doit également pouvoir adapter ses menus en fonction des besoins et des convictions de votre proche.

2) La sécurité

Si vous prenez la décision de placer votre proche dans une maison de repos, c’est avant tout pour sa sécurité. Il est donc primordial que l’établissement dispose d’installations pour garantir la sécurité des résidents ainsi que la sûreté des lieux.

La présence de dispositifs de surveillance peut également être un élément à prendre en compte. Grâce à ceux-ci, les pensionnaires ne seront pas dérangés par des visiteurs indésirables.

3) La propreté

Vous n’aimeriez pas vivre dans un logement sale, alors ne l’imposez pas non plus à vos proches. Lors de votre première visite de l’établissement, soyez particulièrement attentif à la propreté de la chambre. N’hésitez pas non plus à vous renseigner sur le nettoyage du futur espace de vie. À quelle fréquence la chambre est-elle nettoyée ? Cette prestation est-elle incluse dans le tarif ?

Un autre indicateur de propreté : l’état du matériel médical. Les soins médicaux font partie intégrante de la vie des pensionnaires en maison de repos. Les équipements médicaux doivent donc impérativement être propres, fonctionnels, mais également relativement neufs.

4) La chambre

La chambre est l’endroit où votre proche passera certainement le plus de temps. Il est donc essentiel que celle-ci soit assez spacieuse, et qu’elle corresponde à ses goûts. Demandez dès lors s’il est possible de remplacer le mobilier existant par les meubles du futur résident ou encore si des cadres et tableaux peuvent être accrochés au mur. Un environnement personnalisé rassurera votre proche.

En plus de la propreté et de la décoration, les équipements devront aussi être adaptés. En fonction de la pathologie et du degré d’autonomie du résident, il sera nécessaire d’avoir un lit médicalisé ou encore une salle de bain aménagée pour les personnes à mobilité réduite.

Les activités

Au sein de ce type d’établissement, de nombreuses activités sont régulièrement proposées. Souvent diverses et variées, elles s’adaptent au degré d’autonomie et de conscience des résidents. Votre proche aura donc un large choix d’animations en fonction de ses intérêts : ateliers culinaires et artistiques, jeux de société, séances cinéma ou encore sorties culturelles. Dans certains cas ou pour certaines occasions, les proches des pensionnaires sont conviés.

Parfois, d’autres services sont également proposés afin de contribuer au bien-être ou divertir les personnes âgées. Certaines résidences disposent d’une bibliothèque, d’une salle de sport ou encore d’un salon de coiffure. D’autres encore autorisent la présence d’un petit animal de compagnie, un point de repère essentiel dans ce changement de vie radical.
 

L’avis du futur résident

L’admission au sein d’une maison de repos constitue un véritable changement de vie qui est souvent difficile à vivre pour les personnes âgées. En plus des points d’attention mentionnés dans cet article, prenez également en compte l’avis du futur pensionnaire.

Il est donc nécessaire de discuter avec lui, de connaître ses besoins et ses envies, et de l’intégrer pleinement dans ce processus de choix. Prenez également le temps de rassurer votre proche. En effet, une entrée dans ce type de résidence entraîne généralement une montagne de questions. Le senior est en droit de s’interroger sur l’avenir de ses meubles, sur l’éventuelle vente de son logement actuel ou encore sur les possibilités de visites familiales. Répondez à toutes ses questions afin que son intégration se déroule dans les meilleures conditions.